Comment créer sa propre clinique ?

Comment créer sa propre clinique ?

Vous êtes médecin et vous envisagez de créer votre propre clinique ? C’est un magnifique projet. Avant de vous lancer, découvrez les différentes démarches à effectuer. Celles-ci sont à respecter, d’un côté, pour obtenir le feu vert des autorités, et de l’autre côté, pour pérenniser votre activité.

Bien affiner le projet

D’abord, créer une clinique requiert une étude de faisabilité pour que votre projet soit viable. Pour cela, vous devez effectuer une étude de marché. Renseignez-vous sur le niveau de vie de la population sur votre lieu d’implantation, sa classe sociale, sa moyenne d’âge, etc. Ces informations vous permettent de bien définir votre public cible et ainsi de bien affiner votre projet : créer une clinique socialement populaire ou spécialement pour des patients VIP.

Vous devez également analyser la concurrence. C’est une étape importante pour avoir une idée de la rentabilité de votre projet. Est-ce qu’il y a des centres de santé, des hôpitaux ou d’autres cliniques privées aux alentours de la future implantation de votre projet ? Suite aux informations récoltées, vous êtes persuadé que votre projet peut très bien être rentable ? Maintenant, il faut passer à l’étape suivante : les démarches administratives.

Les démarches à effectuer

Pour exercer légalement votre activité, la première chose à faire est de vous enregistrer auprès du Conseil de l’Ordre de référence. Cet organisme vous délivrera votre carte professionnelle. Après cela, vous devez aussi enregistrer votre activité auprès de la DDASS de votre département. Ensuite, vous devez vous inscrire au registre des Professionnels de Santé en vous rendant auprès de votre CPAM. Pour obtenir une immatriculation de votre clinique, il faut vous rendre auprès de l’URSSAF pour remplir une déclaration de votre activité. La dernière étape, c’est votre inscription auprès de la CARMF.

Bien équiper la clinique privée

Vous avez obtenu le feu vert de tous les organismes décideurs ? Il ne vous reste donc plus qu’à faire tout ce qui est nécessaire pour que votre clinique fonctionne correctement. Pour rassurer votre patientèle, équipez votre clinique de matériel indispensable lié à votre type d’activité. Avez-vous besoin d’investir dans du matériel médical ou hospitalier ?

Vous devez aussi penser au préalable à vos futurs collaborateurs. Pour limiter les charges, ne recrutez pas dès le départ beaucoup d’employés. Vous pouvez faire évoluer au fur et à mesure du développement de votre activité le nombre de vos salariés. En revanche, on vous recommande de choisir dès le départ une équipe compétente et qualifiée. Enfin, vous devez vous procurer les outils qui permettent d’améliorer vos services médicaux. Par exemple, pour optimiser la gestion des dossiers des patients, il vous faut un logiciel médical. Effectuer un suivi informatisé de vos patients permet à votre équipe de gagner du temps dans la réalisation de leurs tâches. Cela diminue également votre charge puisque vous limitez l’utilisation de papier. Vos employés sont plus motivés et plus heureux d’avoir un bureau bien rangé qui n’est pas encombré par une pile de dossiers concernant les patients.

admin343