Insuffisance cardiaque chronique : quels médicaments ?

Insuffisance cardiaque chronique : quels médicaments ?

L’insuffisance cardiaque chronique ou ICC est une maladie courante dont le traitement varie au cas par cas. Différents médicaments sont prescrits pour cette pathologie plus ou moins sévère. Voici un tour d’horizon des traitements médicamenteux de l’ICC.

Les médicaments renforçant le cœur pour traiter l’insuffisance cardiaque chronique

Il est souvent nécessaire de prescrire plusieurs types de médicaments pour traiter l’insuffisance cardiaque chronique et ses complications. A la base du traitement, il y a les bêtabloquants. Des produits tels que le bisoprolol ou le métoprolol sont prescrits. Puis, il y a également les génériques. C’est notamment le cas de la digoxine dont l’activité consiste à réguler l’activité cardiaque. L’ivabradine est un alternatif courant, mais il faut faire attention à la teneur en dérivé nitrate qui dilate les vaisseaux.

Les différents traitements possibles contre une éventuelle rétention d’eau

L’administration de diurétique est indispensable pour le traitement de l’insuffisance cardiaque chronique. Ce médicament évite la rétention d’eau et la formation d’œdème. Il permet également de repousser la sensation d’essoufflement. Ce qui améliore considérablement la qualité de vie. Le patient vivant avec un ICC pourra continuer de faire des efforts grâce à des médicaments tels que le logirène, le spirnolactone ou bien le furosémide. Pour rappel, les diurétiques éliminent l’eau sous forme d’urine, en obligeant le patient à aller aux toilettes régulièrement.

Des produits destinés à prévenir l’hypertension artérielle

Un traitement efficace de l’insuffisance cardiaque chronique inclut au moins un produit pour prévenir l’hypertension artérielle. Il sera surtout question d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion ou IEC. Les médecins prescrivent généralement le captopril ou des produits similaires avec le même suffixe. Puisque les IEC occasionnent parfois une toux sèche, ils sont prescrits en association avec des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II. Ce sont les médicaments ARA II et sartans. Une vigilance particulière est de mise pour les personnes enceintes sujettes à l’ICC.

admin343