L’essentiel pour une meilleure gestion de la crise d’angoisse

L’essentiel pour une meilleure gestion de la crise d’angoisse

Le monde tourne à une vitesse qui donne le tournis. C’est la raison pour laquelle de très nombreuses personnes ne parviennent pas à suivre la cadence effrénée. Elles font face au stress et beaucoup souffrent de crise d’angoisse. Celle-ci peut se manifester par une respiration qui devient plus pénible. Le cœur bat plus rapidement. L’anxiété s’installe et une forte sensation de panique s’empare de tout le corps. Face à cet emballement général, voici quelques astuces pour mieux gérer la crise d’angoisse.

Stress et crise d’angoisse : les conséquences

La gestion du stress est une chose facile, du moins en théorie. Les multiples symptômes sont désagréables, mais il est tout à fait possible de les surmonter. Commencez par comprendre que l’hyperventilation est un phénomène assez courant. Elle s’explique par les réflexes défensifs du cerveau face à une situation inhabituelle. Lors d’un stress intense, le système nerveux agit étrangement. La crise d’angoisse se manifeste physiquement par une hypertension, une respiration difficile ainsi qu’un malaise. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres. Les unes auront à peine un léger tremblement tandis que les autres vont céder à une véritable crise de panique, voire une sorte de folie passagère. Sachez que les personnes sujettes au stress chronique sont plus susceptibles de développer des réactions encore plus violentes. L’anxiété et le manque de sommeil vont encore aggraver la situation. Puis, le patient sombre doucement dans la dépression. À un moment donné, il lui sera difficile de distinguer la réalité de ses pensées. Le paroxysme du stress excessif est le burn-out. Ce nom indique un vrai épuisement physique et psychologique. À ce stade, la prise en charge en milieu psychiatrique ou en centre d’aide psychologique est recommandée.

Les solutions face à une situation stressante ou un malaise

Une bonne respiration permet de faire face à une situation particulièrement stressante. Pour libérer la tension, optimisez l’oxygénation du cerveau. La gestion du stress et de l’hyperventilation passe par des inspirations profondes et des expirations très lentes. La crise d’angoisse se dissipera et peut même être évitée si vous maintenez une fréquence respiratoire basse. Dans certaines situations, cette astuce peut vous sortir d’affaire. Pour aspirer suffisamment d’air, respirez avec le ventre. Si vous avez besoin d’aide, cliquez ici pour trouver un coach. Cela dit, la respiration ne suffit pas pour gérer la crise d’angoisse ou le stress chronique. Outre la respiration, des exercices de visualisation devraient aussi vous sortir d’affaire. A noter que les exercices de gestion de stress, d’angoisse et de panique doivent être faits de manière quotidienne. Les exercices commencent à la maison, continuent au travail et le soir, avant le coucher. Le soir, vous devez apprendre à respirer très lentement et profondément. Cet exercice est à faire avant de s’endormir. La technique est nettement plus reposante que compter les moutons. Bref, la gestion de l’angoisse est un travail de longue haleine.
Il important de noter que chez certains patients, la crise de panique s’accompagne d’agoraphobie ou d’une autre peur. Cet autre facteur devrait aussi être géré, de préférence avec l’aide de l’entourage ou d’un spécialiste.

admin343